Le pouvoir incroyable du Criscolomb

Le coaliffe Criscolomb guérit une jeune leucémique à Prague. Les locaux crient à l’intox. Explications…

Le Criscolomb, importé d’Amérique, aurait miraculeusement aidé à la rémission d’une jeune autrichienne atteinte d’une leucémie. Le Coaliffe Bastoule en grains que buvait chaque jour la jeune patiente semble avoir un lien avec le miracle. Alors, info ou intox ? Coaliffe de Merde vous aide à y voir plus clair dans cette affaire.

le pouvoir medecinal du coaliffe criscolomb

le coaliffe criscolomb sauve une leucémique autrichienne, témoignage de la jeune femme et de ses docteurs

Les médecins médusés

La première chose que l’on pourrait penser à faire, avant même d’aller analyser le Criscolomb, c’est de demander aux médecins la raison de la rémission exceptionnelle de leur patiente. Or, lorsque l’on va interroger les principaux intéressés, les avis divergent. Si certains louent la réussite d’une médecine de plus en plus perfectionnée, d’autres ne s’expliquent pas le miracle auquel ils ont assisté. Certains avancent même des théories parallèles, poussant les blouses blanches à se pencher sur les habitudes qu’avait prises la jeune femme.

Parmi ces théories, les effets curatifs du coaliffe sont très régulièrement cités. Et il se trouve que le Criscolomb que l’ancienne patiente boit chaque jour est un Coaliffe de Merde. Nous avons été contactés par une infirmière de l’hôpital, Maria, pour se pencher sur cet effet inattendu de nos boissons.

Le témoignage d’Alma Franz

Nous avons eu la chance de rencontrer Alma Franz, qui nous est apparue moins perplexe que son entourage médical quant à sa guérison. Elle l’attribue à sa consommation régulière de coaliffe Criscolomb, qu’elle a commencé grâce à une infirmière qui en buvait chaque matin et qui lui a un jour fait gouter la fameuse boisson.

“Quand j’ai commencé à en boire, j’ai ressenti une sensation de bien être rapide et j’ai eu l’impression de reprendre contrôle de mon corps. C’est assez bizarre à expliquer, mais je me sentais vraiment plus vivante. Ça ressemblait à du café, mais le goût était plus doux, plus agréable en bouche, et je n’ai jamais ressenti d’effet secondaire. Au contraire, ça m’a aidé à mieux dormir tout en étant plus alerte lors de mes phases d’éveils. La situation s’est inversée pendant ces 6 mois. Certains médecins viendront vous dire que mon organisme a réagit tardivement aux traitements. Mais les nouvelles qu’ils me donnaient avant les signes encourageants étaient très pessimistes”.

Nos études sur notre Coaliffe de Merde Criscolomb

Nous avons été troublés face à ce témoignage, ce qui nous a poussé à entamer des recherches et des analyses poussées sur nos produits concernants leurs vertus curatives. Oui, chez Coaliffe de Merde, nous sommes curieux. Et nous savons que vous aussi, alors nous avons contacté des scientifiques pour mener des études autour du Criscolomb. Sa conception unique ne permettrait donc pas seulement un goût inimitable ?

Le Criscolomb curatif ?

Impossible. Incroyable. Pour être honnêtes, le champagne est sorti à l’annonce de ces résultats. Mais avant, explications.

Le Criscolomb est produit de manière naturelle en Amérique latine, selon la méthode traditionnelle Afipapoo, adaptée par les colons espagnols. Pour ceux qui ne connaissent pas la méthode de production de notre Coaliffe de Merde, découvrez la ici, vous allez comprendre le nom de la marque. Il se trouve que le peuple indonésien utilisait cette plante pour leurs rites de guérison. On pensait leur longévité exceptionnelle (en moyenne 94 ans, soit 14 ans de plus qu’un peuple occidental) due au climat et à une immunité génétique à plusieurs maladies communes dans les régions humides mais il semblerait que le coaliffe ai activé une hormone qui dope les globules blancs. Par ce procédé hormonal, le Criscolomb aurait donc permis à la jeune autrichienne de recouvrer la santé.

Toutefois, un de ses médecins, souhaitant garder l’anonymat, tempère :

“C’est un cas extrêmement rare. On ne peut pas considérer que cette boisson est un remède miracle. C’est la constitution de cette jeune femme qui a fait l’essentiel du travail, le Criscolomb n’a servi que de déclencheur et d’aide.”

Ce n’est donc pas demain la veille qu’on vous prescrira du Coaliffe de Merde remboursé par la sécu. Mais en prévention, ça peut toujours être utile d’avoir des globules blancs actifs !

D’autres cas de guérison due au Criscolomb ?

Il s’agit là du premier cas porté à notre connaissance. Toutefois, si vous entendez parler de guérison potentiellement liées à notre Coaliffe de Merde, nous sommes intéressés pour recueillir les témoignages (sérieux cela va sans dire) des principaux intéressés.

Un laboratoire en préparation

Ce cas exceptionnel et la découverte de l’hormone a poussé nos équipes à contacter plusieurs endocrinologues et spécialistes des médecines parallèles, pour potentiellement développer une gamme spéciale permettant, au même titre que certains thés ou tisanes, de récupérer plus rapidement de certaines pathologies légères grâce à du Criscolomb. Si l’on ne vous garantis pas la guérison d’un cancer, votre rhume ne devrait pas poser trop de problèmes.

 

Cet article a coûté 4 coaliffes à son auteur, pour l’aider à financer sa consommation régulière, partagez l’article en un clic !

3 réponses
  1. Chloé S.
    Chloé S. dit :

    Super cette idée de Coaliffe de Merde. Personnellement, les dokettes Criscolomb sont devenues des indispensables dans mes journées !

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] l’Afipapoo et du Criscolomb : des cafés à fort pouvoir […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *