Coaliffe de Merde, when French entrepreneurs fool internet with a fake startup

we fool you with our fake startup

Coaliffe de Merde, when French entrepreneurs fool internet with a fake startup

It sounds like a joke. Coaliffe de Merde, literally « Shitty Coaliffe », is a French website selling coffee. And not any kind of coffee : the best ever, according their own words. But the real deal is about the production : it is made from the dejections of a little Indonesian animal.

How is it possible to sell… poo ? 

Have you ever heard about Kopi Luwak ? This Indonesian coffee is also made with animal poo, but the real fun fact is… It is the best and the most expensive in the world. Why ? The production mode is so rare and difficult that the price is as high as the taste is amazing. For real, it will be the same as if you never had a real coffee before. Hard to come back to the good old Nespresso.

To sell the product, the young entrepreneurs have built up an entire story around their product, and multiplied the insurances to make the customer feel really comfortable. From the production which respects environment to the fair trade to make sure the producers are not fooled, everything is made to create a link between the e-shop and the customer.

What is the amazing story created around the product of Coaliffe de Merde ?

Do you know the Indonesian tribe called Afipapoo ? They have 3 incredible particularities :

  • They live on the island Borneo, in the deep jungle
  • Their lives are lead by a plant called coaliffer, which is used in their chaman celebrations
  • None of that is true : the Afipapoo and the coaliffer don’t even exist

But the users didn’t care a lot and believed what was written on the site, and the orders on the fake site began to happen everyday. But this is not the whole thing ! On social media, the creators played the game like it was a real business, and even published an amazing job offer on Indeed. At the day those lines are written, 43 persons have already apply in 20 days.

The story-telling was deployed on the site, but also on Twitter, Facebook, Instagram and Linkedin. If the business was real, that would have been a home run ! But none of it is true, and not even a penny was invested (or earned) on the site. But what was the purpose ?

A college contest for young marketers, to prove money is not the real deal on the Internet

This website is in fact the participation to a SEO contest of 6 students of the Professional License of e-marketing in Bordeaux, France. SEO means Search Engine Optimisation, and the goal is to be the first link to appear on 150 keywords on Google. To achieve this goal, Coaliffe de Merde decided to grow their business as it was a real one, and used growth techniques to make some noise on the internet sphere.

By the architecture of the site, its content, and all the story around it, they even managed to rank on keywords that was not on the first list. 2 investors asked them if they were open to discuss about their business and hundred of people told them the product was interesting, and they want to buy it.

But IT DOESN’T EVEN EXIST ! And the best of it : some huge firms are trying to be the best by paying outrageous prices some bullshit web-solutions which are based on 2013 algorithms that absolutely don’t work nowadays.

Just by creating a fake product (but based on a real one) without a penny, 6 web students just proved you don’t need money to be efficient, only some technique and goddamn good story.

Afipapoo, ce peuple indonésien qui défie les lois de la nature.

la tribu des afipapoo

Les Afipapoo. Ce nom ne vous dit peut-être rien, pourtant ce peuple est aussi légendaire que celui des Incas ou des Aztèques. Originaires d’Indonésie, il n’y a plus que quelques descendants de cette tribu aborigène qui vivait à l’époque dans la jungle de Bornéo. Leur style de vie et les capacités qu’ils ont développées au fil du temps en font un peuple absolument hors du commun.

Les Afipapoo : un tribu indonésienne qui défie les lois de la nature

la tribu des afipapoo

Les Afipapoo : un tribu indonésienne qui défie les lois de la nature

Les Afipapoo, tribu millénaire aux croyances profondes.

La religion Afipapoo est basée sur une transmission orale, il ne reste que très peu d’écrits concernant les différentes croyances que pouvaient avoir leurs ancêtres. Toutefois on retrouve des traces de vies et de cultes datant de plus de 1000 ans sur leurs lieux de vie, preuve d’une installation datant de cette période. Leur rites impliquent souvent une boisson qu’ils considèrent comme miraculeuse, et que vous connaissez sans doute déjà un petit peu : le coaliffe. Mais attention, pas celui que nous vous commercialisons. Disons que le nôtre est cultivé dans les mêmes conditions, mais qu’il est un petit peu plus… basique.

La boisson des chamans Afipapoo : le coaliffe

En effet, notre boisson fétiche est en réalité la boisson des chamans de la tribu, qu’ils boivent lors des célébrations importantes et que la tribu a le droit de déguster en différentes occasions. La plus marquante est la célébration du solstice d’été, lorsque l’ensemble des membres boivent le coaliffe de la renaissance, symbole du cycle de la vie. La graine est ramassée par le Luwak, qui va la transformer avec son système digestif. Le chaman la récupère puis torréfie la graine pendant de longues heures, avant de broyer la graine torréfiée.

Des ingrédients supplémentaires aux effets… surprenants.

Chez Coaliffe de Merde, nous n’allons pas plus loin en terme d’ajouts. Vous avez le coaliffe naturel. Mais les Afipapoo, eux, s’en servent comme d’un liquide de célébration. C’est pourquoi ils ajoutent d’autres ingrédients qui auraient fait passer Pablo Escobar pour un enfant de coeur. Ces ingrédients, ce sont des feuilles et des écorces d’agara, un arbre des forêts indonésiennes également présent en Malaisie, et qui a un fort effet psychotrope. Pris seuls, les feuilles et écorces d’agara plongent le consommateur dans un sommeil profond peuplé de rêves et des visions fantastiques. Couplé aux effets du coaliffe, les Afipapoo peuvent rester éveillés tout en ayant des hallucinations des visions, les plongeant parfois dans des situations de transe.

Seul le chaman est autorisé à en boire régulièrement. Garant de la religion, il est souvent choisi très jeune par l’ancien chaman, qui va le former à la religion et à toute la tradition Afipapoo. Peuple très proche de la nature et croyant en la réincarnation, le système de cycle est très présent, et la proximité avec la nature est un des fondements de leur société. L’agara comme la graine de coaliffe est considéré comme sacré, et le Luwak (petit animal terrestre semblable à une loutre, pré-torréfiant les graines par la digestion) l’est tout autant.

Les Afipapoo et Coaliffe de Merde

À ce stade, vous êtes en droit de vous demander comment les Afipapoo se sont retrouvés à accepter de vendre leur boisson sacrée aux occidentaux dont le mode de vie est à l’opposé. C’est parce que leur mode de vie est menacé.

Au départ, un voyage

C’est un voyage entre amis qui a tout changé. Le but était de faire un voyage atypique et de rencontrer des populations locales et aux modes de vie surprenants. Après les Toraja, célèbres pour leurs tombes suspendues à même les falaises, nous avons poursuivi au coeur de l’île de Sumatra, quand notre guide a décidé de nous présenter à un chef de tribu qui, il y a quelques temps, n’acceptait de rencontrer que très peu de touristes. C’est à cette occasion que nous nous sommes retrouvés face aux Afipapoo.

La rencontre avec la tribu et les premières gorgées de coaliffe

Notre guide a assuré la traduction, et nous nous sommes immédiatement intéressés à leur mode de vie, leurs croyances et leurs rites. Mais en bons français, nous nous sommes également intéressés à leur régime alimentaire. Ils ont accepté que nous passions 2 nuits dans leur village, et nous avons été les premiers étrangers à boire du coaliffe afipapoo pur. Je ne vous dirai pas ce que nous avons ressenti, c’est indescriptible, il faut le vivre. Mais le lendemain, alors que nous allions partir, le chef nous demande de faire connaître leur peuple, car il a peur que le souvenir s’éteigne. En effet, les plus jeunes veulent souvent partir explorer le monde à l’adolescence, et vivent de moins en moins comme leurs ancêtres. Notre guide fait partie de ces dernières générations comme il nous l’explique.

La proposition : faire connaître leur culture autour du monde

C’est alors que nous avons eu une idée pour faire connaître les traditions et perpétuer le souvenir et la culture Afipapoo autour du monde : commercialiser leur boisson dans notre pays. Après d’âpres négociations avec le chef, nous avons pu modifier quelque peu la recette pour éviter des problèmes juridiques, et nous avons trouvé des producteurs parmi les membres de la tribu. Notre guide nous explique que de nombreux descendants des Afipapoo cultivent leur propre coaliffe en l’honneur des ancêtres, et qu’une plantation un petit peu plus importante existe en Amérique.

Le début de l’aventure Coaliffe de Merde

C’est donc ce peuple hors du commun, à l’espérance de vie démesurée (les scientifiques estiment leur espérance de vie moyenne à 94 ans, contre 81 ans en France !) qui est à la base de tout. Dans les 6 mois suivants, les producteurs de coaliffe se sont réunis sous l’égide d’une marque qui prend de l’ampleur : Bastoule, et les Afipapoo commencent à voir leur culture se répandre à travers le monde.

 

Alors, prêts à venir goûter de l’Afipapoo by Coaliffe de Merde ?

 

Cet article a coûté 6 coaliffes à son auteur, pour l’aider à financer sa consommation régulière, partagez l’article en un clic !